On vous dit tout : la couleur des véhicules de la STIB

Nos plus anciens voyageurs s’en souviennent bien. Les tramways et les bus de la STIB n’ont pas toujours eu cette couleur métallique qui les caractérise tant aujourd’hui. Dans cet article, nous revenons brièvement sur l’histoire de la couleur des véhicules de la STIB.

Tous au primerose !

Avant que la STIB n’existe, Bruxelles partageait son réseau de surface entre différentes compagnies de transport. Chacune possèdait sa propre couleur. Les tramways de la Société Générale des Chemins de Fer Economiques étaient de couleur marron foncé. Les bruxellois les appellaient les « trams chocolats ». Le vert est également utilisé.

Ce n’est que fin des années 20 que les Tramways Bruxellois (ancêtres de la STIB) obtiennent le monopole des transports en commun et imposent une couleur unique à ses véhicules : le jaune primerose.

Cette couleur a pour but d’amener de l’unité visuelle dans le paysage des transports bruxellois. Aussi, le jaune primerose établit l’identité de marque des Tramways Bruxellois. En 1954, ce jaune si singulier, original et apaisant, devient la couleur officielle de la STIB, récemment créée.

1991 : couleur jaune canari pour la STIB

Les années 90 marquent une décennie de changements pour la STIB. C’est à cette époque qu’apparaissent les nouveaux Trams T-2000 sur notre réseau. La STIB se régionalise et renouvele son parc de bus par des véhicules modernes.

En 1991, l’entreprise de design INOV propose à la STIB de changer la couleur de ses véhicules, pour un jaune canari plus agressif, afin d’entamer la décennie sous d’autres couleurs. Ce jaune se combine alors avec du bleu, utilisé principalement pour indiquer la place des portes des trams et des bus. Un trait rouge vient ensuite indiquer l’emplacement des marches.

Cette combinaison de bleu et de rouge est celle du tout nouveau logo de la STIB: un rectangle incliné à 12,5 dégres, qui est l’inclinaison parfaite d’un homme ou d’une femme qui court… Pour rattraper son tram ou son bus, c’est à vous d’en juger.

Il ne faudra pas moins de 13 années pour que toute la flotte de véhicules de la STIB soit uniforme en terme de couleurs !

Des véhicules aux couleurs rouges, vertes et blanches

Pour l’anecdote, à cette même époque, on propose différentes associations de couleurs pour moderniser notre flotte de véhicules en surface, dont une toute particulière : un mélange de rouge, de vert et de blanc. L’idée est de marier les couleurs de la ville de Bruxelles et de la région.

Source: Les transports publics bruxellois par Thierry Demey


Un test grandeur nature a d’ailleurs été réalisé mais n’a jamais été approuvé. C’est finalement le jaune canari qui l’emporte.

Un nouveau Tram pour un nouveau style

C’est en 2006 que les bruxellois découvrent pour la première fois un tout nouveau tram: le T3000. Plus silencieux et confortable, ce tram apporte un nouveau souffle à la flotte de la STIB. La livrée du matériel roulant est cette fois-ci différente. La STIB abandonne définitivement le jaune pour une couleur métallique, moderne et uniforme, également pour les nouveaux métros.

Ce nouveau style fait également écho au style Art Nouveau présent à l’intérieur des véhicules, sur une idée du designer anversois Axel Enthoven (de l’agence de design Yellow Window).

Une nouvelle génération de tramways et de bus (et de métros, avec le BOA) aux couleurs métallisées circule désormais sur le réseau de la STIB.

Une réflexion derrière ce choix pour nos véhicules

Le choix d’Axel Enthoven pour ces couleurs plus sobres s’articule sur une symbolique historique: les couleurs métalliques rappellent le lien étroit entre Bruxelles et l’Art Nouveau.

Axel Enthoven justifie ce choix par le fait que les véhicules de la STIB doivent se distinguer du reste du paysage d’une ville. Il choisit, avec ces nouvelles couleurs, l’élégance, la qualité esthétique ainsi qu’une certaine sobriété. L’ensemble du parc de véhicules (y compris les nouveaux véhicules de métro, également appelés « boas » et bientôt M7) a été peint avec des couleurs métalliques. Certains accents sont mis selon le mode de transport : or pour le tramway, rouge cuivre pour le bus et bronze pour le métro.

« Nous voulons nous distinguer par l’élégance, la qualité esthétique et une nouvelle sobriété. (…) Nous avons développé un projet qui s’inscrit dans un concept général. Prenez une belle limousine. Imaginez qu’il soit de couleur rouge ou jaune canari. Cela ne ressemblerait à rien ! »

Axel Enthoven

Durant longtemps, la STIB a accordé plus d’attention à l’aspect fonctionnel qu’aux autres aspects de son équipement. Mais la STIB se concentre désormais sur les attentes de ses voyageurs, en conciliant technologie et esthétique. « (…)Car la vue détermine aussi l’attrait des transports publics » ajoute Axel Enthoven. « Les constructeurs automobiles savent depuis longtemps qu’outre les performances techniques d’un véhicule, la forme, la ligne, le matériel utilisé, la couleur, sont également des facteurs décisifs lors de l’achat d’une voiture. C’est pourquoi, afin de convaincre les gens d’utiliser les transports publics, l’aspect esthétique mérite également l’attention qu’il mérite ».

Et après ?

La STIB opte pour la cohérence de style entre l’intérieur de ses véhicules (inspiré par l’Art Nouveau et ses formes) et leur extérieur (couleur métallique mélangée à des teintes d’or, de cuivre ou de bronze). Nos futurs trams TNG et métros M7 porteront également ces couleurs. Ils apparaîtront sur le réseau dans le courant de l’année 2021. Leur design sera donc une nouvelle fois signé par Axel Enthoven.

D’ailleurs, saviez-vous que lors du choix de notre nouveau métro M7, nous avons demandé à nos voyageurs s’ils préféraient un métro aux a dorés ou argentés ? C’est la couleur argent qui l’a remporté.

Cependant, nous le savons : il y a encore des gens qui ont la nostalgie de nos trams et bus jaunes. Mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Surtout les goûts.😉

Pour en savoir plus

Les informations reprises dans cet article viennent de notre département des archives. Ils restent à votre disposition pour toute question liée à l’histoire de la STIB. Info: archives@stib.brussels