On vous dit tout : notre réseau lorsqu’il neige

Comment la STIB s’adapte à l’arrivée du froid et de la neige ? On vous dit tout dans cet article.

Prévenir les mauvaises surprises hivernales

La neige et le froid ont fait leur apparition à Bruxelles cette semaine. Et les températures négatives amènent avec elles quelques embarras de circulation.

En période hivernale, les différents dispatchings de la STIB (bus, tram, métro) consultent les prévisions météorologiques de l’Institut Royal Météorologique (IRM) plusieurs fois par jour. Ils communiquent alors vers les différents services potentiellement impactés en cas de température inférieure à 5°.

Un dispositif est mis en place en fonction des données de l’IRM et des informations remontées du terrain par nos agents.

Notre réseau sous la neige

Un plan neige selon les modes

En cas de perturbation des lignes régulières de la STIB par les conditions climatiques, plusieurs plans de délestage ou de limitation de ligne existent. Ces plans minimisent l’impact sur les voyageurs et les informent de la manière la plus fiable possible.

Pour les tramways

À l’inverse des feuilles mortes des arbres, la neige et le verglas ne perturbent pas notre réseau de trams.

Tout d’abord, le gel tient peu sur les rails et le poids du tram enlève ce gel quand il passe. Les conducteurs peuvent toujours projeter du sable en cas de besoin. Peu de risque de glissade pour nos trams !

Ensuite, nos aiguillages possèdent un système chauffant qui empêche nos trams d’être bloqués par le verglas. Et si un aiguillage est quand même verglacé ? Il est encore possible de le dégager manuellement avec du sel, grâce à l’expertise de nos équipes de terrain.

Ces équipes (Infra) peuvent également réaliser un épandage préventif sur les zones sensibles, là où les trams pourraient être gênés par la circulation automobile.

Aussi, des trams peuvent circuler toute la nuit pour dégager les voies. Ils débloquent alors les aiguillages et enlèvent le gel ou la neige sur les lignes aériennes. Cela évite de mauvaises surprises lors du premier passage des trams en service le lendemain !

Pour les sites propres, en cas de fortes chutes de neige, notre unimog peut entrer en action et déblayer les voies.

Enfin, le plus gros danger pour nos trams provient des chutes d’arbres en raison des chutes de neige. En effet, si les arbres tombent sur les lignes aériennes, cela impacte fortement la circulation des trams. Heureusement, nos équipes élaguent chaque année les lignes de trams qui longent des zones arborées. Cet élagage préserve le gabarit dans lequel passe le tram et limite au maximum les dégâts liés aux tempêtes.

tram chasse-neige
Notre tram « chasse-neige »

Pour les métros

Le gel et la neige impactent peu nos métros. Néanmoins, différentes mesures demeurent en cas de nécessité.

En période de gel, les trains de métros qui stationnent normalement en surface sont remisés au dépôt. Des trains spéciaux (chasse-neige) peuvent passer aux endroits sensibles en cas de forte chute de neige sur le réseau.
On limite alors la vitesse de nos métros.

Comme pour les autres modes de transport, du sel ou du sable est épendu sur les endroits sensibles d’accès pour nos agents.

Enfin, en cas de fortes chutes de neige, nos équipes de nettoyage déblayent la neige de nuit. Ils sécurisent ainsi les accès des stations de métro pour nos premiers voyageurs, en début de service.

Pour les bus

Les bus, eux, dépendent vraiment des conditions de circulation en ville.

Concrètement, si il existe un risque de gel annoncé (léger ou sévère), les responsables bus se rendent sur le réseau vers 03h30 (aux endroits sensibles ou de manière plus large) et analysent la situation sur le terrain.

Nous sommes en contact avec les communes et la Région pour leur signaler les endroits sensibles pour la circulation de nos bus en cas de gel/neige. Si une rue n’est pas dégagée, ce sont les communes et la Région qui sont chargées de répandre le sel sur les routes.

Différents dispositifs existent pour le bus selon les informations de l’IRM:

  • températures de 0° ou moins : surveillance uniquement.
  • avertissement pour conditions glissantes : du personnel part en éclaireur sur le réseau à 4h du matin pour voir si les routes sont praticables ou non.
  • conditions glissantes ET constatation sur le terrain que l’on va devoir limiter ou dévier des lignes : il existe des scénarios prédéfinis ligne par ligne en fonction de la situation, des communes, etc.
  • Décision prise au niveau du pays ou de la Région suite aux conditions climatiques : on passe alors en scénario de crise.

En cas de condition météorologique défavorable, consultez notre site internet ou notre compte Twitter avant votre trajet pour voir si votre ligne est éventuellement perturbée.

En cas de grande perturbation, notre page Facebook sera également mise à jour avec les informations en temps réel.