Accueil STIB Stories
STIB stories, bienvenue dans les coulisses de la STIB
STIB stories, BIENVENUE DANS LES COULISSES DE LA STIB
STIB stories

Vers des transports publics plus accessibles à Bruxelles

(Audio)

Chaque 3 décembre, la Journée internationale du droit des personnes handicapées nous rappelle l’importance de l’accessibilité. C’est le moment parfait pour évaluer nos progrès dans la quête d’une meilleure accessibilité des transports publics bruxellois. À la STIB, l’engagement envers cette mission est palpable. Nous travaillons en collaboration avec la Région de Bruxelles-Capitale et le secteur associatif pour adapter notre réseau, assurant ainsi un voyage plus facile et agréable pour tous. On vous explique tout.

Sommaire

Qu’entend-on par « accessibilité » à la STIB ?

A la STIB, parler de « personnes à mobilité réduite » c’est parler de chacun de nous. En effet, une personne est à mobilité réduite lorsqu’elle est gênée dans ses mouvements en raison de sa taille, de son état, de son âge, de son handicap permanent ou temporaire ainsi qu’en raison des appareils ou instruments auxquels elle doit recourir pour se déplacer.

Naturellement, cette notion impose de considérer les besoins d’usage des citoyens, à commencer par les personnes en situation de handicap qui, dans bien des cas, sont les plus contraintes. Pour y parvenir, la STIB s’emploie à améliorer ce qui est appelé accessibilité : la possibilité d’accéder, d’arriver à.

En 2013, la STIB a pris l’initiative de rendre ses services plus accessibles en adoptant les principes de la convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées. Notre objectif global est de favoriser l’autonomie des personnes, en adaptant nos offres pour répondre aux situations les plus complexes.

Le Plan Stratégique de Mise en Accessibilité du réseau de la STIB (PSMA), intégré au contrat de service public 2019-2023, renforce nos engagements. Co-construit avec divers acteurs de la mobilité, ce document guide notre démarche pour concevoir, développer et promouvoir des services de transport accessibles.

Nous sommes fiers de notre approche collaborative avec le Cabinet de tutelle, Bruxelles Mobilité, et le CAWaB, assurant une gouvernance inédite. Ensemble, nous suivons une recette éprouvée basée sur le dialogue continu avec toutes les parties prenantes pour améliorer constamment notre offre.

  • L’information aux voyageurs
  • Les stations et arrêts
  • Les véhicules (le matériel roulant)

Ces dernières années ont vu la réalisation de très nombreuses améliorations au bénéfice des usagers du transport public.

L’information aux voyageurs

Les sources digitales d’information

Fournir une information fiable et de qualité aux voyageurs à mobilité réduite est d’autant plus essentiel que souvent, il leur est nécessaire d’anticiper les déplacements.

Une page spécifique du site internet de la STIB rassemble les éléments pertinents.

En déplacement, le plus utile est sans doute l’app STIB. Elle permet de rechercher un itinéraire et les prochains passages. Les voyageurs y trouvent également le statut en temps réel des ascenseurs et escalators. Sur l’app, en cliquant sur l’icône « Arrêts » en bas de l’écran, le voyageur peut saisir le nom de la station souhaitée et la sélectionner.  Toutes les informations concernant l’accessibilité de la station se trouvent sous l’onglet « Info » : les éventuels ascenseurs ou escalators pour chaque destination. 

Les informations dans les véhicules et à l’extérieur

Il est essentiel, pendant le trajet, de pouvoir s’appuyer sur des éléments rassurants tels que « est-ce le bon véhicule ? », « où dois-je descendre ? ». Si des informations écrites existent de longue date, l’amélioration de l’accessibilité impose de doubler les messages écrits avec une solution sonore. La combinaison des supports d’information permet de toucher une cible de voyageurs bien plus large, les personnes déficientes visuelles et celles en situation d’illettrisme par exemple. La STIB a dès lors équipé ses véhicules d’un système d’annonces vocales à bord. L’ensemble du parc est équipé depuis 2020.

Lorsqu’un arrêt de surface est desservi par plusieurs lignes ou que vous n’avez pas la possibilité de lire le panneau d’annonce d’un véhicule cela génère des difficultés. La STIB équipe là aussi progressivement ses bus et ses trams d’un nouveau système d’annonce sonore externe. Le dispositif indique l’arrivée du véhicule, renseigne son numéro de ligne et sa destination. 55% des trams et bus sont équipés depuis la mi-2022.

AccessiBus permet d’identifier le niveau d’accessibilité des arrêts

Afin de permettre aux personnes en fauteuil de préparer leur voyage et de profiter de l’offre de transport accessible, la STIB a mis au point AccessiBus, un système d’information qui permet aux utilisateurs de sélectionner des arrêts accessibles (logo bleu) ou praticables (logo orange) suivant les besoins qui leurs sont propres.

Ce système d’information est déployé sur l’ensemble du réseau bus de jour depuis 2021 complété par Noctis depuis 2023.

Les stations et arrêts :

Stations

Bruxelles Mobilité est notamment compétent pour l’installation d’ascenseurs dans les stations de métro et de pré-métro. Actuellement, sur les 69 stations que compte le réseau souterrain bruxellois,

  • 55 sont équipées d’ascenseurs ; 
  • 5 stations sont en cours d’équipement ;
  • 3 stations sont en préparation (avec un Permis d’Urbanisme demandé ou obtenu) ;
  • 6 stations sont en étude.

Arrêts de surface (bus et tram)

  1. Informer sur le niveau d’accessibilité des points d’arrêts
  2. Assurer la maintenance et l’évolution des arrêts existants
  3. Concevoir de nouveaux arrêts.

L’entreprise a établi un ensemble de règles à suivre pour gérer l’ensemble du système. Ce plan inclut de nombreuses caractéristiques, telles que la présence de marquages podotactiles à destination des personnes déficientes visuelles ou une dalle spécifique indiquant aux personnes en fauteuil où se placer pour accéder le plus efficacement aux véhicules.

Au tram, c’est une autre thématique qui a été considérée. Ainsi la STIB a-t-elle développé une solution technique pour faciliter l’accessibilité de ses trams. Une pièce en caoutchouc est installée sur les bords de quai. Ces bords fusibles permettent de réduire l’espace entre le tram et le quai. Associée à une rehausse des quais, cette solution apporte une grande nouveauté. Alors qu’avant on montait ou descendait du tram, avec ce système, on entre et on sort ! Essentiel pour les personnes en fauteuil, tout bénéfice pour l’ensemble des usagers.

Les véhicules

Un des éléments recherchés en matière d’accessibilité est la cohérence. Dans un monde idéal, les codes couleur doivent être les mêmes, les boutons de toutes nature avoir les mêmes formes, couleurs, fonctions…

Un réseau intégré comme celui de la STIB apporte son lot de contraintes et défis puisqu’il s’agit de faire co-exister des véhicules dont, aujourd’hui, l’âge varie de 50 ans à quelques semaines.

Les nouveaux métros M7

Les nouveaux métros M7 (2021) disposent d’aménagements qui font évoluer significativement l’accessibilité, en permettant à de nombreuses personnes en fauteuil d’y embarquer en autonomie. Ceci est rendu possible grâce à l’installation d’un système de comble-lacune passif sur les seuils de porte et à la compatibilité entre les hauteurs de plancher des véhicules avec les quais.

Au-delà des aspects liés aux personnes en fauteuil, les métros de la série M7 ont bénéficié d’améliorations significatives en matière d’annonce sonore, de contrastes de couleurs et d’identification des signaux d’ouverture et de fermeture des portes. En outre, les informations écrites présentes à bord sont rendues très lisibles d’où que l’on se situe dans la rame.

Les anciens métro MX

L’enjeu de la cohérence est important également au métro. Pour cette raison, les anciens métros orange, appelés MX ont fait l’objet d’adaptations afin de les rendre praticables en fauteuil (2023). La différence entre l’appellation accessible et praticable tient dans le niveau de confort apporté. Les métros MX datant pour certains de l’inauguration du métro en 1976, les adapter au standard de M7 s’avérait impossible. La STIB a choisi de veiller au mieux à offrir à sa clientèle un système de transport cohérent.

Ce chantier est néanmoins toujours en cours, il s’agira dans les prochains moins d’organiser une information pertinente à l’adresse des clients concernés afin qu’ils bénéficient de la meilleure expérience possible. Ces principes s’appliqueront également aux rames M6 en attendant une éventuelle adaptation plus complète (à l’étude en 2023).

S’il est évident que les vieux trams à plancher haut (les PCC) ne peuvent embarquer aucune personne en fauteuil roulant, la STIB en a encore besoin pour assurer son offre globale. Elle continue à faire tous les efforts possibles pour les adapter. Par exemple, ces véhicules sont équipés d’annonce vocale à bord tandis que les anciens afficheurs de destination sont progressivement remplacés par des systèmes digitaux, beaucoup plus lisibles de loin.

Les trams à plancher bas les plus récents de la flotte (les T3000 et T4000, 55 % des véhicules tram) ont bénéficié d’évolutions techniques terminées en 2020. Elles ont consisté à adapter les seuils de porte pour obtenir la meilleure compatibilité possible avec les fusibles de quai.

Étant donné que le déploiement des fusibles de quai s’étale sur une période de plusieurs années et s’avère complexe à certains arrêts, la STIB a équipé tous ses trams des séries 3000 et 4000 de rampes portables (Fin de réalisation : 2023). Placées dans la zone multifonctionnelle prévue à la seconde porte des véhicules, elles sont en libre-service et peuvent donc être utilisées par les clients ou par du personnel STIB afin de permettre l’accès à toute personne en fauteuil.

Les exigences techniques relatives au nouveau tram TNG intègrent évidemment les notions de lacunes (espace) entre le quai et le véhicule. Ces nouveaux trams permettent d’assurer un embarquement de plain-pied à un arrêt conforme aux normes d’accessibilité.  Ils sont  équipés de série d’une rampe manuelle intégrée. L’aménagement intérieur de ces nouveaux trams à davantage encore pris en considération les besoins liés à l’accessibilité universelle.

Les bus

L’intégralité de la flotte de bus est équipée d’une rampe qui permet l’embarquement des personnes en fauteuil. Longtemps décriée pour leur manque de fiabilité, ces équipements bénéficient depuis 2022 de procédures de maintenances pointues qui assurent un très haut taux de disponibilité.

Lorsque le conducteur ou la conductrice voit une personne ayant des difficultés à monter dans le véhicule (personne âgée, personne avec poussette…) à l’arrêt, il peut abaisser son bus pour faciliter la montée.

Autres solutions spécifiques pour les personnes handicapées

Assistance en station de métro

Parce qu’il n’est pas toujours possible d’accéder au véhicule en toute autonomie, soit en raison de la configuration locale, soit en raison de la nature d’un handicap, la STIB exploite un service d’assistance en station. Ce dernier fait l’objet d’améliorations (2023) et, par exemple, n’impose pas de réservation préalable.

TaxiBus :

TaxiBus est un service de transport public, spécialisé, à la demande, de porte à porte, pour les personnes handicapées au profit des personnes ne pouvant pas utiliser le réseau urbain de transport classique en raison de leur handicap reconnu.

TaxiBus assure, sur réservation préalable, le transport de l’usager de l’adresse du lieu de départ jusqu’à l’adresse du lieu de destination.

Le service est disponible tous les jours de l’année (extension aux dimanches et jours fériés depuis 2018). TaxiBus est actif de 5h00 à 1h00 du matin (cohérence avec le réseau régulier depuis 2014).

En 2022, TaxiBus a organisé 158.056 voyages.

Pour aller plus loin :

Articles connexes
Partagez

Suivez-nous