James, notre nouveau train-travaux

La STIB n’achète pas que des bus, des trams ou des métros. Elle a aussi depuis fin 2020 un nouveau train-travaux : James ! Mais c’est quoi un train-travaux ? Et à quoi James va-t-il bien nous servir ? Faisons brièvement connaissance avec lui.

Un train-travaux indispensable pour le futur métro 3

James est un train-travaux. Il se compose de deux locomotives et de deux wagons avec grue. Les missions de ce nouveau train-travaux sont donc multiples.

Dans un premier temps, James sera affecté sur le réseau tram, essentiellement dans le cadre du Programme Nord-Albert de conversion du pré-métro en métro, c’est-à-dire le futur Métro 3 !
Ce chantier colossal va engendrer des gros travaux et donc, du matériel à transporter sur place. Cela tombe bien, les wagons de James ont la capacité transporter chacun jusqu’à 14 tonnes de marchandises diverses, allant des rails aux blocs de béton , en passant par les escalators, les transfos et les bobines de câbles… James arrive donc à point nommé et nous sera bien utile pour mener à bien un des plus grands projets de la STIB.

Déchargement lors de son arrivée à Haren
Déchargement d’une des locomotives, lors de son arrivée à Haren
– photo : Axel Vandecasteele

Convertible et donc multifonction

Le train-travaux sert à transporter du matériel pour des chantiers trams et métro. Il peut également avoir d’autres missions, comme servir à l’entretien ou la réparation des voies. James a donc de multiples fonctions !

Une fois le programme terminé et le métro 3 sur les rails, James va être mis en service sur le réseau métro, avec l’entretien du réseau comme mission principale. Il sera d’ailleurs modifié (et il a été conçu pour): les wagons seront élargis au gabarit métro et les roues seront changées au profit d’un profil métro.

Un des wagons poussé par la locomotive
Un des wagons poussé par la locomotive – photo : Axel Vandecasteele

Moderne avant tout

Au niveau technique, James est doté de moteurs qui répondent aux dernières normes environnementales. Il est également conçu pour être le moins bruyant possible. En effet, il est équipé de graisseurs de bourrelets pour lubrifier les roues, afin de diminuer les crissements en courbe. Les capots des moteurs, pompes, compresseurs,… utilisent des panneaux absorbants pour les bruits et les vibrations. Sans oublier une chaîne de traction qui évite les surcharges et les surchauffes et enfin, un ABS qui évite la formation de « plats » aux roues, qui génèrent du bruit et des vibrations.

Bienvenue à toi James !

Nous te souhaitons une longue carrière parmi nous.

PS: Mais au fait pourquoi l’avoir appelé James ? On aurait voulu vous dire parce que « James Bond »…. mais non ! On savait que James allait beaucoup nous servir. Et on ne voulait pas l’appeler Nestor. James a été le bon compromis, pour nos collègues francophones et néerlandophones. 🙂