Qui était Jeanne Herreman ?

L’arrêt « Trois Arbres » à Uccle a été rebaptisé « Jeanne Herreman ». Mais qui était Jeanne Herreman ? Nous avons rencontré la fille de cette Uccloise d’adoption. Elle nous raconte son histoire.

Jeanne Herreman est née le 15 avril 1926 dans la ville française de Maisnière. Elle déménage dans notre plat pays avec sa mère et sa grand-mère, où elle demandera la nationalité belge. C’est en cherchant du travail et après avoir lu une annonce dans le journal qu’elle se retrouve à Bruxelles. Nous sommes en 1963 et Jeanne postule à la STIB.

Jeanne Herreman, une des premières conductrices de tram

Elle commence d’abord à travailler comme receveuse. En juin 1964, elle devient conductrice de tram.

« La formation consistait en un test de langue et un entrainement pratique. Et Jeanne avait un avantage, c’est qu’elle était bilingue mais aussi très curieuse », explique sa fille Deborah, très fière de sa mère.

Selon elle, Jeanne était une véritable « babbeleir ». « Ma mère était au courant de tout et de rien, certainement parce qu’avant ça, elle était tenancière de café. Elle était également féministe et n’avait pas peur de défendre sa position. Ma maman ne se laissait pas faire lors des conversations avec les hommes et était aussi très indépendante ! »

«Elle était connue et appréciée de tous au travail. Ses collègues masculins lui demandaient parfois des conseils. Au cours de ses déplacements quotidiens à travers Bruxelles, elle s’était fait un large cercle d’amis. D’ailleurs, c’est au travail qu’elle a rencontré mon père, qui était également conducteur de tram à la STIB. Ensuite, elle a suivi le chemin de l’amour et a déménagé à Uccle ».

En 1967, Jeanne Herreman démissionne de la STIB pour pouvoir aider sa fille de 5 ans dans sa lutte contre la leucémie. Un combat qu’elles n’ont malheureusement pas gagné… Son mari, lui, a continué à travailler à la STIB jusqu’à sa retraite.

Deborah se souvient : « Quand j’étais petite, on m’autorisait parfois à monter dans les vieux tram… C’était super ! »

Jeanne Herreman

Jeanne Herreman est décédée le 22 août 1985 en Espagne. Un arrêt a été rebaptisé en son honneur sur la ligne 51, non loin de la maison où Jeanne Herreman vivait, lorsqu’elle travaillait à la STIB. Un hommage à cette pionnière, qui a certainement conduit des trams chaussée d’Alsemberg.