Les feuilles mortes : un danger pour nos trams !

Bruxelles est une des villes les plus boisées d’Europe. On y retrouve d’ailleurs toute une variétés d’arbres sur une partie de notre réseau de tramway. En automne, ces arbres enchantent nos voyageurs par la palette de couleurs qu’offrent leurs feuilles. Cependant, une fois tombées sur nos rails, ces feuilles mortes deviennent un danger réel pour nos trams. Mais pourquoi ?

La distance de freinage de nos trams

En automne, les températures baissent. La pluie est fréquente et la nuit apparaît plus tôt. Les feuilles mortes tombent au sol et s’accumulent. C’est une période où nos conducteurs comme nos voyageurs doivent redoubler d’attention.

Sur nos rails, les feuilles mortes accumulées sont compressées par les roulements du tram. Et cela crée alors un film qui rend les rails glissants. A l’inverse, rouler sur des feuilles mortes sèches génère de la fumée. Dans les deux cas, le tram adhère moins bien aux rails. Il met donc plus de temps à freiner.

C’est une période difficile pour nos conducteurs. Il est donc important de sensibiliser les voyageurs et les autres usagers de la route sur ce sujet. Notre dernière campagne de sensibilisation vous le rappelle d’ailleurs: le tram a toujours priorité !

La chasse aux feuilles mortes

Pour l’aider dans sa tâche, la STIB utilise un matériel de choix. La nuit, lorsque tous les trams sont rentrés dans leur dépôt, la motrice 7055 prend son service. Ce tram nettoyeur tracte une remorque qui projette de l’eau à haute pression pour nettoyer les rails et enlever les feuilles mortes. D’ailleurs, ce tram circule principalement sur les lignes 3, 7, 8, 19, 39, 44, 82 et 93. Ce sont des voies arborées, qui sont donc les plus touchées par ce phénomène.

Cependant, nos tramways T3000 et T4000 détectent les problèmes d’adhérence et projettent du sable automatiquement. Cela permet une meilleure adhérence des roues sur les rails. La distance de freinage est alors raccourcie, même si des feuilles mortes sont tombées entre-temps. Enfin si l’ajout de sable n’est pas suffisant, nos conducteurs peuvent également en projeter manuellement s’ils ont l’impression de glisser.

Nous pouvons également compter sur l’aide de Bruxelles Propreté. En collaboration avec eux, nous constatons les feuilles mortes présentes sur les sites touchés en journée. Bruxelles Propreté peut alors intervenir rapidement pour dégager les voies et sites recouverts de feuilles mortes.

via GIPHY


Il est donc impératif que nos trams circulent sur notre réseau en toute sécurité. L’automne reste définitivement une période où la prévention est renforcée. Elle vise à la fois nos voyageurs et bien entendu, nos conducteurs.