La Stib : un hommage en clips

Chaque jour, des centaines de milliers de voyageurs prennent leur bus, tram ou métro aux nombreux arrêts et stations de notre réseau. Mais parfois, ces lieux dédiés aux transports se transforment. Ils deviennent alors le théâtre filmé d’une performance artistique et musicale : le clip !

 » On prendra le tram 33 pour manger des frites chez Eugène… ».
Cette phrase, c’est Jacques Brel qui la chante à Madeleine, dans une chanson du même nom. L’oeuvre du grand Jacques a dépassé nos frontières mais ses paroles demeurent souvent attachées à la belgitude et à Bruxelles.

Disparu trop tôt, Jacques Brel, dont une de nos stations porte aujourd’hui son nom, aurait certainement apprécié de tourner un clip musical dans un de nos trams pour en parler.*

Un peu d’histoire

C’est en Australie que les clips musicaux apparaissent pour la première fois sur les écrans. Nous sommes en 1974 et c’est le début de la télévision musicale. Il ne faudra pas attendre 10 ans avant que la fureur du clip envahisse le monde grâce à MTV. C’est avec la chanson « Video Killed the Radio Star » que naît cette chaîne d’un autre genre. La chaîne américaine MTV révolutionne alors notre rapport à la musique contemporaine.

Video Killed the radio Star – The Buggles

Les clips évoluent ensuite vers un style artistique et mainstream. On sort alors des studios pour transformer des espaces publics en scènes éphémères. Et la STIB n’y échappe pas.

Il est aujourd’hui bien difficile de rassembler en un seul article tous les clips musicaux tournés sur le réseau de la STIB. Néanmoins, il y a des perles que nous souhaitons vous faire (re)découvrir.

Une Princesse dans un tram

En 1987, après le succès des hits « Ouragan » et « Flash« , la Princesse et chanteuse Stéphanie de Monaco décide de rendre hommage à son ancien compagnon, Paul Belmondo. Elle écrit pour lui « Fleurs du mal« . Pour imager cette chanson, elle choisit Bruxelles et plus particulièrement un tram de la STIB.

Si cette chanson, présente sur l’album « Besoin« , n’aura pas le succès escompté, le clip a le mérite de nous faire voyager sur la ligne 44 entre les arrêts Tervuren et Musée du Tram.

Dans ce clip, Stéphanie de Monaco monte à bord de la motrice 7129 (prêtée par le Musée du Tram et portant le film 92 barré en direction Pogge ) depuis la Station Tervuren. Tourné en pleine semaine, cet événement n’interrompt pour autant pas le service de la ligne. En réalité, la 7129 se faufile d’ailleurs entre deux motrices roulant sur la ligne 44.

Stéphanie de Monaco rassemble une foule de curieux (et d’employés de la STIB) aux deux arrêts. Mais cela n’est pas du goût de la Princesse qui, selon les témoins de l’époque, n’aurait pas du tout apprécié le tournage. Elle remerciera froidement le public présent à son arrivée au Musée du Tram, en leur tirant la langue une fois le tournage terminé.

Heureusement pour elle (et pour la STIB), le clip n’a demandé qu’une seule prise…

Fleurs du Mal – Stéphanie de Monaco

Attendre son tram en étant éméché

A l’arrêt Louise, par une journée pluvieuse de mai 2013, le chanteur belge Stromae semble ivre, en train d’attendre un de nos trams. Plusieurs vidéos amateurs apparaissent sur le web le montrant en état d’ébriété avancé. Très vite, le chanteur en vogue fait alors la une de la presse.

Quelques jours plus tard, il interprète pour la première fois sa nouvelle chanson, « Formidable« , lors d’une émission sur France 2. Peu de temps après, le grand public découvre son clip. Et là, surprise: il est entièrement tourné en caméra cachée à l’arrêt Louise ! Là où quelques jours plus tôt, Stromae avait été filmé à son insu par des fans.
C’est ce qu’on appelle un coup de communication magistral !

Stromae signe là un de ses plus grands tubes, sublimé par un clip de qualité. Si la STIB n’a initialement pas été mise au courant du projet, elle ne peut que se réjouir de la mise en avant d’un de ses arrêts. En outre, ce clip génial a depuis généré plus de 250 millions de vues sur YouTube !

Formidable – Stromae

Le métro d’Indochine

En 1999, après une longue traversée du désert médiatique, le groupe français Indochine revient en force avec un nouvel album: « Dancetaria« . Disponible dans les bacs en avril 1999, la sortie de ce huitième opus est marquée par la disparition du guitariste du groupe, Stéphane Sirkis, en février de cette même année.

Mais cette terrible nouvelle n’empêche pas le groupe de continuer sa route. Le titre « Juste toi et moi » en est la preuve. Inspirante et romantique, cette chanson à l’influence britpop marque une rupture de ton et de style pour Indochine.

Tourné dans notre métro, le clip réuni deux jeunes voyageurs qui se rencontrent et s’observent, sous le regard concentré de scientifiques assis dans une de nos rames. Les plus attentifs auront aperçu certains plans des stations Gribaumont et Roodebeek dans ce clip.

Juste toi et moi – Indochine

Henri PFR, génération Pannenhuis

Le jeune compositeur belge Henri Peiffer (Henri PFR) connaît bien le réseau de la STIB. Il est également très actif sur les réseaux sociaux. La station de métro Pannenhuis, très appréciée sur Instagram grâce à son architecture atypique composée de mutiples hublots et de formes cylindriques de couleur orange, est superbement mise en avant dans son dernier clip, « Going On » ft. Soran.

Going on – Henri PFR

Un voyage qui débute à Linkebeek

Angèle Van Laeken, originaire de Linkebeek, cela ne s’invente pas. Et pourtant, Angèle transporte avec elle sa belgitude et ses origines bruxelloise hors de nos frontières. Dans un style certes différents du grand Jacques, elle ne cache pas son attachement pour la STIB et joue le jeu de nos questions dans une vidéo diffusée pour Vibes, la plateforme musicale de la STIB.

Une des ses chansons, « La Loi de Murphy« , met d’ailleurs en avant le joli tram 7171 sur la ligne 81… même si Angèle tente désespérément de le rattraper !

via GIPHY

Pourquoi pas vous ?

Si votre projet musical souhaite mettre en scène, d’une manière ou d’une autre, le réseau de la STIB, nos équipes sont toujours prêtes à vous écouter et à vous rencontrer. Retrouvez ici les règles pour prise de vue et tournage sur le réseau STIB.

*À la place, Jacques Brel expérimentera les Tramways Bruxellois au cinéma
https://stibstories.be/2019/05/14/la-stib-fait-son-cinema/