À propos du mème tram 9

La semaine passée, nous avons voulu annoncer le succès de notre nouvelle ligne de tram, la ligne 9. Pour ce faire, nous avons utilisé un mème connu des internautes pour mettre en avant ce succès dont nous nous réjouissions.

Cette illustration connue pour symboliser l’infidélité voulait inciter les automobilistes à se détourner de leur voiture au profit du tram. Le sexe des protagonistes n’avait aucun rapport avec le message que nous voulions faire passer. Dès que nous avons eu connaissance de l’interprétation sexiste que ce mème pouvait susciter, nous l’avons immédiatement contré avec d’autres mèmes illustrant la situation inversée et montrant des protagonistes de même genre.

Nous sommes vraiment désolés si nous avons par ce post heurté certaines personnes et déplorons les réactions hostiles que ce post a suscité tant vis-à-vis de ses détracteurs que vis-à-vis de la STIB. Face à l’interprétation qui en a été faite et la violence de certaines réactions qui continuent à se répandre et sont  très loin de notre message initial, nous avons décidé de supprimer cette image.

Nous aimerons préciser qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle campagne publicitaire de la STIB mais d’une image créée en quelques secondes et postée dans la foulée. Nous fêterons cette année nos dix ans de présence sur les réseaux sociaux et tâchons d’être novateurs au quotidien. Ce n’est pas la première fois que nous utilisons un mème pour accompagner une information. Nous rebondissons sur l’actualité, répondons avec des gifs, testons de nouveaux formats, participons aux nouvelles tendances des réseaux sociaux et ce, pour sensibiliser à l’utilisation des transports publics en touchant un maximum de monde. Cette réactivité régulièrement saluée et qui a souvent fait de nous un exemple en la matière, nous a cette fois amenés à notre insu  à commettre une erreur d’interprétation.

La STIB œuvre chaque jour pour la mobilité et l’environnement à Bruxelles. Conscients de notre responsabilité sociétale : nous travaillons main dans la main avec des associations pour que les femmes se sentent en sécurité dans nos transports. Embaucher plus de femmes est également l’un de nos grands objectifs.

Nous espérons sincèrement que la polémique actuelle,  qui a donné une visibilité bien plus grande que souhaitée à ce visuel, ne mettra pas à mal le travail de nos équipes qui œuvrent  à une plus grande mixité de l’entreprise et à un cohabitation respectueuse de toutes les personnes qui choisissent les transports publics pour se déplacer.

De la même manière, nous déplorons la réaction de certains internautes qui ont voulu prendre notre défense en se retournant avec agressivité contre les personnes qui dénonçaient le sexisme de ce mème.

Nous ne cesserons de remettre en cause notre communication pour être au plus près de la réalité de nos voyageurs et remercions les personnes qui nous ont interpellés pour leur vigilance.

Nous souhaitons à présent clôturer de manière définitive ce débat et revenir aux vrais enjeux d’une mobilité durable dans le respect de chacun.