Gilles Horsa, un STIBien romancier

Comme vous le savez, la STIB regorge d’un tas de talents. Après notre chauffeur de bus astrophysicien, et notre conducteur de tram rappeur, cette semaine nous partons à la rencontre de Gilles Horsa, qui vient de publier son premier roman. Gilles travaille au département comptabilité de la STIB. Bien que dans son quotidien professionnel il jongle avec les chiffres, pendant son temps libre, c’est avec les mots qu’il a décidé de jouer. Rencontre d’un STIBien romancier. 

Des chiffres et des lettres

Gilles travaille à la STIB comme Business Analyst depuis 2012. La comptabilité c’est le chemin qu’il s’est choisi pour être sûr de ne manquer de rien. Mais depuis tout petit il est avant tout passionné d’écriture ! Originaire d’Anderlecht, son papa était dessinateur de bandes dessinées. Il raconte : « J’aurais voulu faire de la BD, écrire des scénarios, nous avons même pensé avec mon papa à travailler ensemble. Je m’y suis d’ailleurs essayé réellement, en tant que scénariste amateur il y a quelques années. Mais j’ai finalement choisi un chemin plus classique pour m’assurer la sécurité de l’emploi… Sans jamais perdre de vue ma passion pour l’écriture ! »

Passionné par l’univers du fantasy (Jules Verne, Tolkien, Azimov,…), Gilles a publié cette année son premier roman « Première âme » sous le pseudonyme Gilles Horsa. Néanmoins le style de son roman est plus influencé par ses lectures actuelles : Bernard Werber, Dan Brown, Maxime Chattam ou encore JC Grangé.

roman premières âmes

Première âme

Il y a deux ans et demi, Gilles a commencé à écrire son roman « Première âme ». Cette idée lui est venue il y a 15 ans environ. « En fait, j’ai des idées pour un tas d’histoires et même une saga ! Chaque jour j’écris quelque chose. Parfois ce sont des chapitres entiers, parfois ce sont quelques mots. Après avoir établi une structure simple de mon histoire, il m’a fallu 2 ans et demi pour écrire ce roman. Il a ensuite été corrigé par ma femme » explique-t-il.

Son premier roman fantastique nous relate l’histoire d’Henri, qui commence un voyage intérieur après être tombé dans un coma inexplicable et provoquant chez lui des symptômes physiques étranges. Ses deux filles, Emilie et Elsa, tentent alors de comprendre ce qui lui arrive tout en essayant de le protéger de la curiosité du monde médical. Mais ce qu’elles ne savent pas, c’est que la quête intérieure d’Henri ne concerne pas que lui et risque de changer à jamais la perception que l’humanité a de la réalité, du monde et de l’univers même…

Réincarnation, vies antérieures, voyage spirituel,… De quoi vous plonger dans un univers bien singulier !

Des brouillons à l’auto-édition

« J’ai décidé d’auto-publier mon livre. C’est-à-dire que je ne fais pas appel à un agent ou à une maison d’édition. Tout se passe via une plateforme en ligne » explique Gilles. De ce fait, Gilles est 100% propriétaire des droits d’édition. Chaque livre a un petit côté unique, car il est imprimé à la commande. « J’ai tout de même une amie libraire qui a tenu à avoir mon livre dans son magasin, elle a alors fait une commande spécialement pour ça. Mais à part ça, vous pouvez retrouver mon livre sur les plateformes classiques de vente de livres en ligne » ajoute-t-il.

Et quand on demande à Gilles un conseil à donner à tous ceux qui souhaitent devenir écrivain un jour, voici ce qu’il nous répond : « Il n’y a pas de recette miracle. Il faut juste « écrire ». J’ai toujours un word ou une note ouverte sur mon téléphone. Je note des mots, des phrases. Les idées voyagent. J’ai un ami écrivain qui s’enferme chaque soir trois heures pour écrire, moi j’écris selon mon rythme. Vous devez trouver votre propre méthode d’écriture. C’est simple en fait, chacun sa plume ! ».

Gilles a déjà plein d’idées pour son deuxième roman et qui sait, peut-être une suite à « Première âme »… On lui souhaite en tous cas beaucoup de succès avec ce premier livre prometteur !

gilles horsa stib mivb roman