7 choses à savoir sur nos transports et le code de la route

L’émission Contacts diffusée ce vendredi 29 mai sur La Une abordait les différents aspects du code de la route pour les transports en commun, l’occasion pour nous de faire le point à ce sujet. 

Le commissaire Olivier Quisquater y a abordé les précautions à prendre et surtout les règles à respecter :

  1. Les bus ont la priorité pour quitter leur arrêt en agglomération et ce, pour leur permettre de se réinsérer plus facilement dans le trafic après avoir embarqué des voyageurs. Si le conducteur a allumé son clignotant pour quitter l’arrêt, vous devez lui céder le passage.
  2. Quand un véhicule vient d’effectuer un arrêt, soyez prudent : des piétons ne sont sûrement pas bien loin !
  3. Les sites propres sont annoncés par un panneau spécifique (F18) : on l’identifie grâce au motif en damier au sol, et il est séparé du reste de la voirie par une ligne blanche continue. Un usager normal ne peut circuler sur un tel site que pour le traverser à un carrefour, contourner un obstacle sur la chaussée ou rentrer dans une propriété riveraine.
  4. La « bande bus » par contre est annoncée par un panneau différent (F17) et est délimitée par des larges traits discontinus. L’usager normal doit l’emprunter si il change de direction au prochain carrefour uniquement.
  5. Si vous circulez sur un site propre ou une bande bus pour changer de direction, vous devez vous conformer aux éventuels feux de circulation spéciaux pour bus et trams.
  6. Le tram a toujours priorité parce que c’est un véhicule sur rails : il ne sait dévier de sa trajectoire pour éviter un obstacle, il a moins d’adhérence qu’un véhicule sur pneus. C’est également un véhicule plus lourd, et un freinage brusque pourrait blesser les passagers qu’il transporte.
  7. Voyageurs, soyez prudents si vous courez après votre bus ou votre tram : un véhicule peut en cacher un autre ! Ne traversez pas au feu rouge. Attention également si vous écoutez de la musique ou si vous êtes au téléphone lorsque vous traversez la rue, vous pourriez être distrait et ne pas voir un véhicule arriver.

On l’a dit : bus et trams sont des véhicules très lourds (à titre indicatif : un tram T4000 pèse 51,8 tonnes à vide) et nos passagers ne sont pas attachés. Voilà pourquoi il ne faut pas vous mettre sur notre route, pour notre sécurité, et pour la vôtre. « Bonne route ! » 🙂