Une conductrice de tram, du papier et des marqueurs

Malvina (alias Swoen) a postulé comme conductrice de tram en octobre 2016. À 35 ans, elle voulait changer de vie…

« C’est pendant mes vacances l’été passé que j’ai eu envie de changer de métier, j’avais envie d’un métier qui me correspondait plus. Je voulais aussi  travailler pour un employeur qui me donnait plus de valeur et qui aurait plus de valeur pour moi« . Comme elle le raconte dans le tout premier article de son blog, elle est tombée sur une annonce de la STIB et a tenté sa chance.

Après avoir passé différents tests et entretiens, elle commence sa formation de conductrice de tram à Haren mi-octobre 2016. Tous les jours pendant un mois et demi, elle passera en revue les règles de conduite, de sécurité mais aussi les aspects techniques du tram. Après une petite dizaine d’épreuves et examens, ça y est : début décembre 2016, Malvina est officiellement conductrice… ou « pilote », comme elle aime le dire !

Mais Malvina n’a pas attendu d’être conductrice de tram pour observer le réseau ou les voyageurs. Le réseau de la STIB, elle le connaît bien : « J’habite Bruxelles depuis toujours et j’ai toujours connu la STIB. J’ai vécu à Schaerbeek, Ixelles et Saint-Gilles. La ligne que j’empruntais le plus autrefois était le 71.  Je n’aurais jamais cru travailler un jour à la STIB pour autant. »

Dès qu’elle a décidé de postuler, elle ouvre un blog, Trame, où, sous forme de bande dessinée, elle raconte ses aventures à la STIB.

planche 1 trame Swoen

La première planche de Trame, le blog BD de Malvina

Bruxelles en ébullition

Être conductrice de tram, c’est voir Bruxelles comme personne d’autre. En permanence au contact des voyageurs, Malvina vit Bruxelles à 100%. « Dès le début, j’ai été surprise de me sentir aussi utile. L’effervescence des voyageurs qui vont chacun à leurs activités est assez impressionnante« . Elle a d’ailleurs dressé un portrait des différents voyageurs dans un top 10 sur son article « S01E07 – Transit »: les farceurs, les impatients, les enfants…

Malgré le succès de son blog, Malvina s’amuse du fait qu’on ne sache pas toujours au travail que Swoen, c’est elle. Elle a d’ailleurs surpris des collègues en train de parler de son blog. Raconter ses aventures sous forme de bande dessinée lui laisse cet anonymat et cette liberté.

Ça ne fait que quelques mois que Malvina est conductrice mais ce n’est que le début des aventures : « Je suis sûre que vais encore vivre plein d’aventures sur le réseau et échanger davantage avec mes collègues qui ont plus d’ancienneté. Ça pourrait me donner de l’inspiration pour de futurs articles. » On l’espère 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *