Les feuilles mortes, ennemies de nos trams

L’automne est déjà bien installé et avec lui son lot de feuilles mortes… sur nos rails notamment. Quelles sont les conséquences pour notre réseau ? Que mettons-nous en oeuvre pour y faire face ?  On vous dit tout.

tram-feuilles

Une distance de freinage allongée

Durant l’automne, les feuilles tombent et s’accumulent au sol. Le tram qui roulera sur des feuilles mortes les compressera, créant un film glissant sur les rails. Rouler sur des feuilles mortes plutôt sèches peut également générer de la fumée. Le tram mettra plus de temps à freiner puisqu’il adhèrera moins bien aux rails.

C’est pour cela que c’est généralement à cette période que nous sensibilisons particulièrement les autres usagers de la route à la priorité du tram : nos conducteurs éprouveront plus de difficultés à freiner sur des rails glissants. Nous leur rappelons évidement, lors de formations récurrentes, l’importance de la conduite défensive, le respect des distances de sécurité et d’adapter leur vitesse aux conditions météorologiques .

Le tram a toujours priorité

Le tram a toujours priorité

Mais nous pouvons aussi compter sur deux alliés de taille de notre réseau : un « tram nettoyeur » (la motrice 7055) tractant une remorque qui projette de l’eau à haute pression pour dégager les rails, et un véhicule qui sait à la fois rouler sur les rails et la route, pour disperser du sable sur les voies. Ce véhicule passe trois fois par jour aux endroits les plus sensibles du réseau.

la motrice 7055 - photo (c) Quentin Joschko

la motrice 7055 – photo (c) Quentin Joschko

unimog rail-route - photo (c) Quentin Joschko

unimog rail-route – photo (c) Quentin Joschko

unimog rail-route - photo (c) Quentin Joschko

unimog rail-route – photo (c) Quentin Joschko

La motrice 7019 qui transporte le sable pour remplir les bacs en station - Photo (c) Quentin Joschko

La motrice 7019 transporte le sable pour remplir les bacs en station – Photo (c) Quentin Joschko

Le tram nettoyeur (7055) circule essentiellement sur les sites arborés. Les lignes 3, 7, 19, 39, 44, 82, 93 et 94 sont les plus touchées par ce phénomène.

Nos nouveaux trams détectent les problèmes d’adhérence et projettent du sable automatiquement. Le sable permettra une meilleure adhérence des roues sur les rails, qui racourcira la distance de freinage Nos conducteurs peuvent également en projeter manuellement s’ils ont l’impression de glisser.

Nous pouvons également compter sur notre collaboration avec Bruxelles Propreté : nous circulons pour constater la présence de feuilles mortes sur les sites sensibles au phénomène. Un rapport global leur est envoyé avec la situation lieu par lieu. Bruxelles Propreté intervient rapidement pour dégager les sites recouverts de feuilles.

Vous l’aurez compris : la prévention est de mise, et tout est mis en oeuvre pour que nos trams circulent en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *