De la musique romantique, pour la St-Valentin ?

La musique fait partie intégrante de la vie à la STIB, notre sélection musicale vous accompagne habituellement dans notre réseau sous-terrain, mais pas seulement. A l’occasion de la Saint-Valentin, nous avons demandé au blogueur bruxellois et musicien Zoltán Janosi de nous partager sa playlist de chansons d’amour. Il se pourrait même que vous entendiez certains titres dans le métro ce 14 février. 😉 

Ma réflexion n’a pas été longue lorsque la STIB me proposa de partager les titres qui, selon moi, étaient les plus glamours, les plus « love, sex, rock’n roll », les plus sauvages, les plus poétiques aussi…

Mon imagination n’a fait qu’un tour : de nombreuses chansons se bousculaient dans ma tête.

Malgré le fil conducteur évident – l’amour, la vie en couple, tout ca…- , ma playlist Spotify explosait avec plus d’une centaine de titres.

Comment trouver les perles rares dans cet océan de paroles et de sons ?

Après quelques titres rajoutés sans aucune hésitation, j’ai concentré mes recherches sur les mots-clés habituels. J’ai voulu à tout prix éviter de tomber dans une compilation trop basique, trop évidente, entre les Scorpions et Sinead o’Connor (ils y seront peut-être, qui sait ?  ).

Puis, vint le tour de force à travers les différentes décennies, et genres musicaux.

Après 48h d’aller/retour permanent dans ma tête, j’en oubliais presque le public-cible : les voyageurs de la STIB ! Est-ce concevable de faire démarrer « Babe I m gonna leave you » de Led Zeppelin, alors qu’un métro passe en moyenne toutes les 6 minutes ? Serais-je moi-même frustré de ne pas pouvoir écouter la fin de ce long morceau ? Probablement. De là à louper mon métro, c’est autre chose…

Je ferai preuve de pragmatisme. Les chansons proposées doivent balancer entre, d’un côté, l’émerveillement dès la première note et de l’autre, l’interrogation, suivi d’un wouaw d’enchantement – genre, « Rhooooo oui, je me souviens, ca fait longtemps que je ne l’avais plus entendue celle-là… ».

Et parce qu’on est en Belgique, je m’oblige à ne pas mettre des titres uniquement anglophones ! Mia de Gorki a une place particulière pour moi – en néerlandais dans le texte – , elle risque fort d’y être… (oups, je dévoile déjà).

Et parce qu’on est en Belgique, je souris à l’idée de pouvoir piocher dans notre propre vivier musical. Il est très vaste, et ce n’est pas pour me déplaire.

J’en dis déjà trop ?

J’entends déjà au loin crier au loup : « il manque celle-ci ! », « je déteste celle-là… » – et oui ! C’est totalement subjectif, et j’aime ça .

Bon voyage…

Bruxellois d'origines hongroise et basque, je partage mes passions par écrit, en musique ou en images! (fr-nl-uk-hu-sp)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *