A tous les nostalgiques de l’arrêt Hansen-Soulie

Depuis le 31 août, l’arrêt Hansen-Soulie, situé entre les arrêts Pétillon et Arsenal à Etterbeek, a été supprimé. Cela a suscité des réactions contrastées chez nos voyageurs. Nous avons reçu un message inhabituel à ce sujet, jugez plutôt…

La suppression de l’arrêt Hansen-Soulie suit notre logique d’amélioration de la vitesse commerciale : après le déplacement de l’arrêt Arsenal, sa distance avec l’arrêt de Pétillon est à peine de 500 mètres environ. Pour éviter un arrêt supplémentaire sur les lignes 7 et 25, nous avons supprimé cet arrêt intermédiaire, qui était par ailleurs moins confortable.
Evidemment, les voyageurs qui prenaient régulièrement le tram à cet arrêt, doivent maintenant changer leurs habitudes, mais cette suppression cause un embarras particulier pour deux de nos voyageurs.

Nous avons reçu ce message le 4 septembre :

Monsieur,

Dans un article paru dans La Libre Belgique, vous justifiez la décision de supprimer l’arrêt Hansen-Soulie pour des raisons de rentabilité.
Cela est tellement évident, que ce n’était pas la peine de le préciser, la STIB devient en effet de plus en plus une entreprise commerciale.
Si les riverains déplorent cette mesure pour des raisons de proximité, nous le regrettons pour des raisons sentimentales.
En effet, le 19 novembre dernier vers 23h30, c’est précisément à l’arrêt Hansen-Soulie que nous nous sommes embrassés pour la première fois : il avait donc une valeur pour nous.
Si l’amour se nourrit de projets, il s’ancre aussi dans le passé, dans des actions inaugurales et dans un décor précis et identifiable.
Nous n’oublierons jamais cet arrêt de tram mais puisque nous ne sommes pas rancuniers, nous continuerons à prendre le 7 pour nous retrouver mais resterons à jamais nostalgiques de l’arrêt Hansen-Soulie.
Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre profonde tristesse.
V. & K., clients abonnés de la STIB.

Nous ne pouvons rester insensibles à ce genre de messages mais vous vous en doutez, la vitesse commerciale et le service rendu à l’entièreté de nos voyageurs priment dans ce cas-ci.

Puisque V. et K. ne nous ont pas laissé de coordonnées où les recontacter, nous leur souhaitons publiquement une relation sans perturbations et un voyage ensemble le plus long possible, qu’il passe par Hansen-Soulie, ou pas. 🙂

 

Cet article comporte 2 commentaires

  1. dim

    Bha donnez leur une des « plaques  » de l’arrêt en souvenirs 😀 je suis sur ça leur feraient plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *