Diada, électricienne

Toute cette semaine, nous mettons nos employées à l’honneur à l’occasion de la journée des femmes de dimanche. Aujourd’hui, rencontrez Diada, la première femme électricienne à travailler chez nous. 

Mes collègues m’appellent « zonnekke ».

C’est en arrivant de son pays d’origine, la Côte d’Ivoire, que Diada a postulé chez nous. Elle a été agréablement surprise par l’accueil qui lui a été réservé à l’atelier de Cureghem :  « Je travaillais déjà avec des hommes en Côte d’Ivoire, donc on ne peut pas dire que j’étais anxieuse à l’idée d’être la seule femme de l’atelier mais tout de même. Ils ont été adorables avec moi et le sont toujours, d’ailleurs. La preuve : ils m’appellent leur « Zonneke » » (ndlr : petit soleil en néerlandais).

Elle ajoute : « C’est une grande fierté d’être électricienne à la STIB. Accepter d’engager une femme pour une fonction comme la mienne, c’est reconnaître le fait qu’une femme peut exercer un métier habituellement réservé aux hommes« .

Demain, c’est Khadija, agent de sécurité, qui vous racontera son parcours professionnel. 

Retrouvez l’ensemble de nos offres sur jobs.stib.be

Cet article comporte 1 commentaire

  1. HUMBLET

    Bienvenue alors à Zonneke.

    il est vrai qu’en dehors des conductrices de bus, de tram et de métro (poste connu depuis tout de même depuis plus de 40 ans), on ne sait rien des femmes qui travaillent dans les coulisses.

    Il y a évidemment les guichetières dans les Kiosks, les Bootiks,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *